Archives des tags : liste

La liste de mes peurs… à surmonter !

BoiteAPeurs_couv

Comme vous vous en doutez certainement, il m’arrive encore malgré mon chouette métier de gratouilleuse de bonheur de me sentir comme ce cordonnier passionné par son travail, convaincu de la noblesse et de la qualité de ses matières, de la pertinence des valeurs auxquelles il croit et qui pourtant cache derrière son comptoir une vilaine petite paire de pantoufles trouées. Un vieil adage auquel j’essaie d’échapper régulièrement.

C’est pourquoi j’ai décidé, il y a quelques mois, et alors que j’écrivais ledit manuscrit sur les peurs, j’ai décidé disais-je, d’enfiler mes bottes de sept lieues et de sortir de derrière mon comptoir pour m’engager pleinement dans ce voyage à vos côtés, sac au dos, prête à le lancer par-dessus tous les murs que je croiserai.

Il m’a fallu pour cela convoquer quelques-unes de mes peurs afin de leur faire face puis tenter de les surmonter (parfois avec succès) et apprécier l’impact de leur éradication (totale ou partielle) sur ma vie. Voici donc pour vous , ici même, la fameuse liste de mes peurs à surmonter.

Une liste consciencieusement rédigée il y a un an. Le résultat de ma conquête personnelle est à découvrir à la fin de mon ouvrage, héhéhé!

Capture d’écran 2016-01-28 à 09.57.52

Capture d’écran 2016-03-30 à 10.00.17

J’ai peur :

de voyager seule (c’est pourquoi je voyage en votre compagnie) ;

de prendre l’avion (je suis capable des pires stratagèmes pour n’avoir jamais à le faire) ;

des parkings souterrains (très légèrement problématique quand on habite en plein centre de Paris) ;

de conduire (cf. parkings souterrains + 1254 prétextes tous très valables) ;

du RER… Beurk ;

STOP ! Question : aurais-je, à tout hasard, une petite problématique pour me déplacer ? À en croire ce début de liste, cela semble fort probable. En conséquence, si j’obéis sagement à mes peurs, j’ai un risque non négligeable de finir ma vie engluée dans mon canapé, la télécommande incrustée dans la main droite, une tablette de Crunch® dans l’autre… Atroce ;

des chiens errants ou non tenus en laisse (que je vois tous comme d’affreux sanguinaires lorsqu’ils croisent ma route. Et qu’ils aient la tête de Snoopy n’y change rien) ;

de la maladie et de la souffrance que cela engendre pour soi et pour l’entourage ;

 de la mort de mes proches ;

du désamour (ne plus voir dans le regard de celui ou celle qu’on aime cette infime étincelle et ne percevoir qu’absence ou mépris) ;

des routes de montagnes (même des routes corses ou toscanes à mon grand désarroi… Tiens tiens, encore une histoire de voiture) ;

de l’échec (dû à un manque d’investissement) ;

de la violence soudaine et gratuite ;

des safaris (au grand dam de mon mari) ;

de la page blanche (je viens de passer les trois derniers mois la plume anémiée, une horreur !) ;

d’être lue (mais ça, c’était avant) ;

de ne pas être lue (ça, c’est maintenant) ;

des manipulateurs pervers (croisés quelquefois…) ;

de la perte de ma liberté ;

de la séparation ;

de décevoir ;

de me décevoir ;

de laisser passer le train de la réussite… par flemme ou par inattention ;

des manèges ascensionnels ;

de sauter en parachute ;

de l’insécurité financière ;

des banquiers (ceci explique peut-être cela) ;

des démarches administratives (une phobie administrative dont je me sais atteinte comme beaucoup d’autres d’après la rumeur) ;

d’être dépendante (de corps, de cœur et d’esprit) ;

des mauvaises rencontres… que ma fille pourrait faire (en bonne poule-louve, je couve et je montre les crocs. Chez nous, les poules ont des dents de loup) ;

de l’abandon (vieille peur karmique, m’a-t-on dit) ;

des extrêmes (j’aime l’équilibre, le juste milieu) ;

de l’addiction (même combat) ;

de l’étouffement (aussi bien littéralement que symboliquement).

(Extrait « Même pas peur! »)

Soyons honnêtes. Cette liste est loin d’être exhaustive mais j’ai réussi à surmonter quelques-unes d’entre elles en quelques mois. Fierté. Pour découvrir lesquelles et comment, il faut vous rendre en page 219 de mon grimoire Même pas peur !.

Oui, je sais c’est moche.

Et vous ? Quelle est votre liste des peurs à surmonter ? Et quelles peurs avez-vous déjà surmontées ?

Capture d’écran 2016-03-30 à 14.47.41

Capture d’écran 2016-03-30 à 10.00.37

 

 

 

 

Belle journée mes chers lect’Ors !
Capture d’écran 2016-02-19 à 09.50.46

 

 

Liste des bienfaits d’une bonne . . . grippe !

Liste des bienfaits d'une bonne . . . grippe ! dans CHRONIQUES capture-decran-2013-01-04-a-17.56.23-300x176

Est-il besoin de préciser qu’une telle liste n’existe certainement nulle part ailleurs ! Et pourtant, comme le dit ce satané vieil adage « A quelque chose, malheur est bon. » C’est ce que j’ai découvert, bien malgré moi, la semaine dernière. Alors que la planète entière était sur le point de fêter l’inévitable réveillon du Jour de l’an, que soit dit en passant 64% des français disent détester (Sondage M6) mais qu’ils préparent soigneusement, quand même, à coup de paillettes et autres Veuves Clicquot Clinquantes, j’entamais pour ma part mon 4ième jour d’agonie virale ! Une guerre sans merci entre de vilaines bactéries tueuses (Si!Si!) et un corps dépossédé de son âme, pesant pas loin de 30 tonnes, tremblotant et dégoulinant comme après 3h de sauna (et 3h ça s’fait pas !); Une sorte de Monsieur Patate monté à l’envers, avec en prime la voix de Rocky Balboa lorsqu’il titube après son combat en appelant désespérément son « ADRIIIIIAN ! » adorée mais coincée par la foule ! Pareil ! Bon ! Au coeur de la tempête, il est vrai, le côté positif de la chose ne me sautait pas aux yeux, si tant est que l’on puisse encore appeler cela des « yeux »: Deux grosses huitres laiteuses serait plus juste comme définition ! Bref, ce n’est qu’au sortir de ma semaine de purgatoire que le bilan s’avéra finalement et de manière très surprenante plutôt positif !

Voici donc l’étonnante liste des bienfaits d’une bonne grippe:

1- Plus de lessive, de ménage, de poussières, de vaisselle, etc. à faire pendant 1 semaine !

2- La joie indéfinissable de voir sa petite famille le faire à sa place ! Une première ! En fait, l’évènement était tellement marquant que j’aurais bien pris une photo ! Malheureusement, toutes mes tentatives se sont soldées par un tonitruant : « RETOURNE TE PIEUTER IMMEDIATEMENT !! » auquel j’obtempérais en trainant mes pieds…

3- L’adoption immédiate et définitive d’une nouvelle femme de ménage par MonHéros (mouahahahah! J’ai fait une « Olà » à moi toute seule pour son premier jour chez nous !)

4- Fini aussi de jouer les « Maïté » pour toute la famille ! C’était moi, désormais, que l’on servait royalement au lit… Bon, certes,  je ne pouvais rien avaler mais l’attention était là et c’était le principal !

5-Résultat: 2,5 kg en moins sur la balance ! Si l’on prend en compte que THE résolution notée consciencieusement sur ma liste des bonnes résolutions 2009 2010 2011 2012 2013 était de PERDRE 5KG, cela signifiait qu’à l’aube du 3  janvier de l’an de grâce 2013 (et c’est peu dire, on a survécu à l’Apocalypse !), j’avais déjà atteint 50% de mon objectif ! Yes We Can !… (Je sais bien que ça ne durera pas mais laissez moi profitez un peu de cette formidable avancée ! Jaloux !). L’on put alors entendre résonner cet hymne au courage et à la victoire: « Eyes of the Tiger » du fin fond de ma salle de bain, d’où je sautais à pieds joints tout comme Rocky sautait, lui aussi, en atteignant le haut… des escaliers ! (Désolée pour ceux dont la culture Balboesque est inexistante, vous pouvez toujours vous rattraper en cliquant sur le lien ci-après mais c’est pas pareil !)Image de prévisualisation YouTube

6- Continuons… Un réveillon du jour de l’An avec LaPetite (qui s’est fendue, elle aussi, d’un malaise dans la journée, histoire de ne pas laisser sa môman seule abandonnée; MonHéros étant, quant à lui, parti jouer les ambassadeurs de notre pays familial dévasté, chez nos amis chéris), un réveillon, disais-je, passer à jouer à la WII, à rigoler comme des bananes avec ma fillotte, tout en m’injectant en intraveineuse un savoureux mélange de sirop pour la toux et de gouttes pour déboucher le nez ! Inoubliable ! D’autant plus inoubliable que je n’ai pas siroté l’ombre d’une bulle de champagne ! De mémoire de bourguignonne ça ne m’était, tout simplement jamais arrivé !

7- La possibilité d’ouvrir une pharmacie et d’être incollable en ce qui concerne tout ce qui a à voir, de près ou de loin, avec une quelconque pathologie: Le Docteur House peut aller se rhabiller ! Merci Google ! Flippant mais enrichissant !

8- Enfin, la fierté d’être sortie victorieuse de ce combat qui était loin d’être gagné d’avance ! Les pronostics me donnant perdante à 10 contre 1. C’est pourquoi,  je criais une dernière fois le fameux « ADRIIIIIAN » pour appeler MonHéros qui ne vint jamais… ne s’étant pas reconnu ! Normal, il s’appelle LePhilou ou MonHéros pour les intimes, pas Adriiiiian…

La liste pourrait être encore longue mais point trop n’en faut ! J’en garde un peu pour la prochaine… gastro !

Bonne année à tous et surtout : Bonne Santé ! Tchin ! ;)

petiterose29 |
Soeurs de Coeur, journal de... |
POINTS DE SUSPENSION ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ahosanna
| petits mots etc
| imhere