Dernières nouvelles

Cit’Action ! #mêmepaspeur

Capture d’écran 2015-07-22 à 19.06.28

Les cit’actions d’Einstein

1000509261001_1873449029001_Einstein-LegacyUne fois n’est pas coutume, voici un patchwork de citations savamment choisies, toutes sorties du génialissime cerveau d’Einstein et qui résument à elles toutes mon état d’esprit du jour.

Je me rends compte à quel point le choix des citations que nous partageons n’est jamais anodin. Il offre une fenêtre ouverte sur notre (état d’) âme.

Et c’est précisément pour cela que j’aime les citations. Car derrière les mots d’un autre se cachent ceux que l’on aimerait dire, ceux que l’on aimerait écrire. Nostalgie, sérénité, tristesse, joie, aveu, peur… Les citations sont des déclarations d’amour, de colère ou d’espoir. Elles évoquent un instant de nos vies, sont invitées par le hasard à nous éclairer dévoilant délicatement l’après de l’avant. Elles glissent souvent sans nous accrocher mais parfois se heurtent à nos vies pour nous confronter à notre réalité.

Un conseil: Ne laissez jamais filer une citation sans vous demander ce que son message apportera à votre journée. Ce sont toutes des « Clins Dieu » ! Elles vous invitent à passer à l’action !

Belle journée à vous, MesLect’Ors <3

Capture d’écran 2015-06-08 à 12.17.54

Héhé… A votre avis, quelle humeur m’habite en cette belle journée de juin ?! #lecordonnieraledroitdêtremalchaussé

PS: Peut-être l’une (ou plusieurs) de ces citations d’Einstein vous interpelle ? Laquelle ? Partagez vos commentaires et ressentis !

 

Je suis une prévoyante pathologique mais j’me soigne.

avevy defense riverains aeroport orly

Lundi 11 mai 2015. Aéroport d’Orly Ouest – 16h07.

Le rapide coup d’oeil à ma montre puis dans la foulée à ma carte d’embarquement vient confirmer mes soupçons: je suis large… très large.

16h07… Fin enregistrement: 19h45… Décollage: 20h… Large.

Au moins, je ne risque pas de le louper cet avion qui m’emmène dans les entrailles de la France -  là où habituellement le thermomètre affiche fièrement un joli -4 de saison et où comme par magie, aujourd’hui même, c’est la ville où il fait le plus chaud de France: + de 30° (!): Aurillac j’arrive !

Capture d’écran 2015-05-11 à 18.32.53

Enfin, j’arrive-j’arrive pas tout de suite hein… J’arrive exactement dans 6h soit 4h d’attente + 1h30 de vol…

VoilàVoilà.

#Vismaviedeformatrice

Arriver à l’aéroport 4 heures avant le décollage, je crois que je peux sans hésitation me classer dans la case des prévoyants pathologiques*

Pathologique peut-être mais pas totalement dénuée de raison car comme le prouve la photo ci-jointe, je sais profiter de ces moments d’attente bénis et trop peu nombreux dans ce monde de brutus pressés.

Un petit tour chez Ladurée pour endurer avec classe les heures à venir… Un Cake Citron, un manuscrit, un Perrier tranche, what else ?

IMG_1236

Bon, je dois bien avouer quand même que c’est une première pour moi à ce niveau là: 4 heures avant. Je m’auto-épate.

Pour tout vous dire, tout a contribué à ce que cela se produise. D’abord parce que dans un accès de folie non contrôlée, j’ai décidé de prendre l’OrlyBus au lieu de mon habituel VTC de Princesse. Changement de dingue. Donc prévoyance maximum.

Bon, en même temps, la dernière fois que j’ai dû me rendre à Orly pour aller à Nice, mon carrosse-vtc est arrivé avec 3/4 d’heure de retard. Du coup, je me suis instantanément auto-félicitée d’avoir pensé « large » ce jour-là en m’y prenant près de 3h30 à l’avance. Résultat, malgré l’abominable retard de mon affreux-ex-chauffeur-d’un-jour-retrouvé-mort-empalé-sur-son-antenne-de-gros-4×4,  j’étais pile à l’heure pour l’attente des deux heures réglementaires avant enregistrement des bagages… Bon je n’allais qu’à Nice certes et oui JE SAIS, il n’y  a pas besoin d’arriver deux heures à l’avance et encore moins 3 heures à l’avance lorsque l’on reste en France mais je me suis dit dans le doute mieux vaut prendre « large », on ne sait jamais si le commandant de bord, prit d’un coup de folie lui aussi, nous embarque tous pour Niouyorque comme ça dans le flow du moment, héhé, au moins nous serions prêts à le suivre jusqu’au bout du monde puisque nous étions là à l’heure exigée pour l’international !

new-york

Ça-y-est-j’ai-fini-ma-parenthèse. Ah non ! Avant, j’ai un message personnel à faire passer: Oyé Oyé ! Ce message s’adresse à toutes celles et ceux que je forme actuellement aux écrits professionnels et justement en ce moment même à Aurillac: oui, JE SAIS. J’ai battu le record du Guinness: ma dernière phrase (ci-dessus) contient pas moins de 101 mots contre les 20 règlementaires si l’on veut un écrit clair, court et concis… Et Oui, JE SAIS, j’abuse également des « … ». Bref, cette chronique est l’anti-thèse de ce que je vous apprends chaque jour. Mais, je vous le dis haut et fort: J’assume ! Par contre, si je vous surprends à faire des phrases aussi alambiquées que les miennes, je vous retire vos coupes et vos attestations. Je sais. C’est dur. C’est injuste. Mais c’est comme ça.
RATP_Orlybus_Denfert-Rochereau
Bref reprenons.

J’ai donc voulu prendre l’Orly bus et de fait, je devais m’assurer que leur système marchait bien en arrivant un peu à l’avance pour voir d’où les bus partaient et où je devais prendre mon billet (à l’avance, bien sûr). Prendre mes marques quoi. Mais alors que je prenais mon ticket au guichet, j’ai soudain senti que le conducteur s’agitait et que le bus s’apprêtait à démarrer et là… le trou noir. Je me suis retrouvée dans ce bus à 15h40…malgré moi. Enfin presque. Disons que Rosita, ma prévoyante petite voix intérieure s’est mise à me hurler: « Mais qu’est-ce que tu fous #@ »!%^¨@# ! Grimpe dans ce foutu bus à la con avant qu’il ne démarre et ne revienne jamais et que tu loupes ton avion et que tu sois virée pour faute professionnelle aggravée et circonstances non-atténuantes ! GoGoGo ! »

Je vous demande de vous arrêtez ! Je vous entends ricaner…

ID2408350_18-balladur-afp_215607_013N09_0.JPG

Au moins, j’ai fait l’effort de prendre l’OrlyBus, non ?

Bref, qu’est-ce que je disais ? … :/ … Ah oui !  Faut dire que je ne prends pas l’avion tous les 4 matins non plus. Ceci explique peut-être cela. En fait, je devrais dire: je ne prenais pas l’avion tous les 4 matins car depuis peu, je suis contrainte de poser mon séant dans ces mastodontes sans plumes afin d’aller dispenser la bonne parole et apprendre aux banquiers du centre de la France à mieux écrire… Oui, je sais encore une nouveauté. En 2015, pas un jour ne se passe sans que je me retrouve confrontée à un truc nouveau, compliqué et qui fait peur. Ça tombe bien puisque je suis en pleine écriture de mon nouveau manuscrit qui traite, comme par hasard, de nos peurs et la manière de les surmonter pour être plus heureux.
Pour ma part, l’avion et les banquiers sont dans le tiercé gagnant de mes phobies à vaincre et je crois pouvoir dire, en cet instant, que je suis sur la bonne voie ! C’est déjà ça et au moins, je pourrais dire en promo que ce grimoire aura été écrit à la sueur froide de mon front… Okay, je sors.

Mais avant de vous quitter,  je vous offre les six profils connus qui ont une problématique avec la gestion de leur temps*: selon vous, de quel profil êtes-vous ?
N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires et surtout de vos peurs, je suis preneuse et avide de vos histoires à dormir debout ! :)

Capture d’écran 2015-05-11 à 17.34.17Capture d’écran 2015-05-11 à 17.34.30Capture d’écran 2015-05-11 à 17.34.42Capture d’écran 2015-05-11 à 17.34.56Capture d’écran 2015-05-11 à 17.35.05Capture d’écran 2015-05-11 à 17.35.21

*Pour ceux qui souhaiteraient quelques conseils pour mieux gérer leur temps découvrez le livre: « Bien gérer son temps: pour vivre mieux » de Christine Mirabel-Sarron et Nayla Chidiac (Édition Odile Jacob)

Et toujours l’incontournable bible de mon amie Barbara Meyer (et Isabelle Neveux) « J’arrête d’être débordée » (Editions Eyrolles)

Bon allez, c’est pas le tout mais j’ai un avion à prendre moi maintenant !

Bye !

Maladie d’amour

bfa8c75a

Croquez du Bonheur !

Forum de l'Optimisme 2015-264 BD

Je vous souhaite à tous un Gourmand Lundi de Pâques ! #croquezdubonheur

Bienveillance citronnée

FullSizeRenderFullSizeRender 2

Kif de la semaine: Rencontrer Karine, chouette lectrice d’un « Cultivez votre bonheur » consciencieusement stabiloté et marquetapagé… ‪#‎monrêveréalisé‬ ‪#‎mercikarine‬

Kif du jour: Croquer la tartelette citronnée et parfumée à la gentillesse offerte par France, chouette employée de l’hôtel Mercure aux divines mains pâtissières ‪#‎merciFrance‬ ‪#‎gratitudegourmande‬

Ou quand la vie n’est que douceur… Merci !

Journée mondiale de la Procrastination

procrastination

« Je ne remets jamais au lendemain, ce que je puis faire le surlendemain. »

Oscar Wilde

En ce jour dédié mondialement à la procrastination, j’ai décidé d’être obéissante et de ne point transgresser la règle du faire-plus-tard. C’est pourquoi, je recycle, non sans une certaine (ré-)jouissance, une presque vieille chronique intitulée « The creative Pro… crastinus » (cliquetez) que vous avez sans doute déjà lue, héhé… #kifdujour

LA BOITE À PEURS

11083618_10153245391614271_2887002662078609997_n

Peur et bonheur ne font pas bon ménage d’après nos croyances. C’est pourtant un couple avec lequel nous devons composer chaque jour. Le bonheur ne va pas sans la peur d’oser affronter son quotidien et la peur précède ou succède toujours au bonheur. Parfois même, elle se mélange à lui. Et alors que nous nous sentons heureux, soudain nous tremblons. La peur, cette exigeante souveraine, fait son apparition pour revendiquer ses droits de vie ou de mort sur nos pensées, sur nos actes, sur nos rêves et ainsi sauvegarder son territoire. Une phrase, un geste, un regard et la voilà qui s’amarre à notre coeur. Des plus anodines aux plus invalidantes, nos peurs conditionnent notre destinée. Entre la peur de vivre, la peur de grandir, la peur de vieillir puis celle de mourir: une vie entière s’écoule. Et pourtant nous avons le pouvoir non pas de faire disparaitre la peur de notre vie mais de l’apprivoiser, de la transcender, de la transformer.

Ainsi hier, lors de mon intervention au Printemps de l’optimisme, j’ai invité les spectateurs à me laisser leurs peurs en partant. Ils les ont déposées dans une boite spécialement conçue pour accueillir doutes, angoisses, phobies et inquiétudes. Ce coffre ultra-sécurisé porte le doux nom de « Boite à Peurs ». Puis je leur ai fait deux promesses: faire partir leurs peurs en fumée et en poster la preuve sur mon blog « Concentré de bonheur ! ».

Chose promise chose due. Cette chronique leur est donc tout spécialement dédiée !

boiteàpeurs

Chers spectateurs du Printemps de l’Optimisme,

Je suis donc repartie hier après-midi avec vos peurs entre les mains. La boite était pleine à craquer et pour cela je vous rends grâce. Merci de m’avoir accordé votre confiance. Comme promis, la Boite à Peurs fut sous haute surveillance toute la journée et je peux vous assurer qu’aucune n’a pu en réchapper. Je fus intraitable.

Flambeaudepeurs

Vos peurs sont donc parties en fumée… Certaines ont bien fait quelques tentatives d’évasion profitant d’une brise favorable mais je n’ai rien lâché et toutes ont terminées leur existence au fond de ce pot en zinc dans une flambée enthousiaste à laquelle cette photo ne rend pas grâce, la flamme ayant parfois atteint des sommets inquiétants. Vos peurs étaient sans doute incendiaires !

peursenvolées

J’ai laissé ce feu crépitant s’éteindre de lui-même profitant jusqu’au bout de sa douce chaleur. Je sentais un vent nouveau souffler pour vous :)

Peurstransformées

Désormais il vous appartient de poser le premier pas vers plus de liberté. Et ce galet de couleur représente votre peur transformée. Il symbolise le tout premier pas, le premier acte que vous allez poser afin d’exprimer votre potentiel. Osez vous engager ! Osez jeter votre sac à dos par dessus votre mur de peurs.

Demandez-vous: Que puis-je faire pour moi aujourd’hui qui m’aide à apprivoiser au moins l’une de mes peurs ? Quel acte, même petit, me rapprochera un peu de plus de mes rêves ?

Gardez ce galet à portée de main, à portée de coeur. Il vous accompagnera tel un compagnon de route protecteur veillant sur vos rêves, vous invitant à faire face à vos peurs, toutes vos peurs, qu’elles soient petites ou grandes, pour qu’enfin elles ne vous empêchent plus de vivre la vie que vous vous êtes promis.

Vos rêves

Une dernière chose: Je vous propose de créer une boite à victoires, une boite à ressources, une boite à bonheur, bref, quel que soit le nom que vous lui donniez, ce coffre aux trésors doit contenir ce qui vous anime, vos ressources, vos qualités, vos rêves, etc…

Voici le mien. C’est un coffret que je remplis régulièrement de jolis galets sur lesquels je note tout ce qui constitue les ressources sur lesquelles je peux compter pour réaliser mon potentiel. Qualité, Valeur, Personne-ressource, Compétence, etc… Je garde ainsi dans ce coffret, un précieux rappel de ce qui m’anime, de ce qui fait ma force et mon authenticité. Et il m’arrive de temps à autre de l’ouvrir lorsque je me sens chahutée par la vie et que ces remous me font croire que je ne suis pas capable de les affronter. Je plonge alors mes mains dans cette réserve de ressources qui constitue le trésor de ma richesse intérieure.

Et pour terminer cette brûlante chronique, et comme dirait notre ami Jacques, je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et la furieuse envie d’en réaliser quelques-uns !

Belle continuation à tous !

Capture d’écran 2014-10-30 à 16.19.36

 

Merci à vous !

Alors que je cultive mon bonheur tout en étant ballotée par des vents contraires (la vie quoi), Kama prod et les organisateurs du Printemps de l’Optimisme -  me demandent de répondre à ces quelques questions: Qu’est-ce que pour moi la GRATITUDE ? Et envers qui ou quoi suis-je RECONNAISSANTE ?

Le coeur à fleur de peau, je vous dédie donc cette petite vidéo à vous Mes Lect’Ors à qui je dois tant. Merci tout simplement.

Image de prévisualisation YouTube

 

Plus de vie…

Capture d’écran 2015-03-17 à 10.42.15

#1erpasvers+debonheur

12345...34

petiterose29 |
Soeurs de Coeur, journal de... |
POINTS DE SUSPENSION ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ahosanna
| petits mots etc
| imhere