Dernières nouvelles

Croquez du Bonheur !

Forum de l'Optimisme 2015-264 BD

Je vous souhaite à tous un Gourmand Lundi de Pâques ! #croquezdubonheur

Bienveillance citronnée

FullSizeRenderFullSizeRender 2

Kif de la semaine: Rencontrer Karine, chouette lectrice d’un « Cultivez votre bonheur » consciencieusement stabiloté et marquetapagé… ‪#‎monrêveréalisé‬ ‪#‎mercikarine‬

Kif du jour: Croquer la tartelette citronnée et parfumée à la gentillesse offerte par France, chouette employée de l’hôtel Mercure aux divines mains pâtissières ‪#‎merciFrance‬ ‪#‎gratitudegourmande‬

Ou quand la vie n’est que douceur… Merci !

Journée mondiale de la Procrastination

procrastination

« Je ne remets jamais au lendemain, ce que je puis faire le surlendemain. »

Oscar Wilde

En ce jour dédié mondialement à la procrastination, j’ai décidé d’être obéissante et de ne point transgresser la règle du faire-plus-tard. C’est pourquoi, je recycle, non sans une certaine (ré-)jouissance, une presque vieille chronique intitulée « The creative Pro… crastinus » (cliquetez) que vous avez sans doute déjà lue, héhé… #kifdujour

LA BOITE À PEURS

11083618_10153245391614271_2887002662078609997_n

Peur et bonheur ne font pas bon ménage d’après nos croyances. C’est pourtant un couple avec lequel nous devons composer chaque jour. Le bonheur ne va pas sans la peur d’oser affronter son quotidien et la peur précède ou succède toujours au bonheur. Parfois même, elle se mélange à lui. Et alors que nous nous sentons heureux, soudain nous tremblons. La peur, cette exigeante souveraine, fait son apparition pour revendiquer ses droits de vie ou de mort sur nos pensées, sur nos actes, sur nos rêves et ainsi sauvegarder son territoire. Une phrase, un geste, un regard et la voilà qui s’amarre à notre coeur. Des plus anodines aux plus invalidantes, nos peurs conditionnent notre destinée. Entre la peur de vivre, la peur de grandir, la peur de vieillir puis celle de mourir: une vie entière s’écoule. Et pourtant nous avons le pouvoir non pas de faire disparaitre la peur de notre vie mais de l’apprivoiser, de la transcender, de la transformer.

Ainsi hier, lors de mon intervention au Printemps de l’optimisme, j’ai invité les spectateurs à me laisser leurs peurs en partant. Ils les ont déposées dans une boite spécialement conçue pour accueillir doutes, angoisses, phobies et inquiétudes. Ce coffre ultra-sécurisé porte le doux nom de « Boite à Peurs ». Puis je leur ai fait deux promesses: faire partir leurs peurs en fumée et en poster la preuve sur mon blog « Concentré de bonheur ! ».

Chose promise chose due. Cette chronique leur est donc tout spécialement dédiée !

boiteàpeurs

Chers spectateurs du Printemps de l’Optimisme,

Je suis donc repartie hier après-midi avec vos peurs entre les mains. La boite était pleine à craquer et pour cela je vous rends grâce. Merci de m’avoir accordé votre confiance. Comme promis, la Boite à Peurs fut sous haute surveillance toute la journée et je peux vous assurer qu’aucune n’a pu en réchapper. Je fus intraitable.

Flambeaudepeurs

Vos peurs sont donc parties en fumée… Certaines ont bien fait quelques tentatives d’évasion profitant d’une brise favorable mais je n’ai rien lâché et toutes ont terminées leur existence au fond de ce pot en zinc dans une flambée enthousiaste à laquelle cette photo ne rend pas grâce, la flamme ayant parfois atteint des sommets inquiétants. Vos peurs étaient sans doute incendiaires !

peursenvolées

J’ai laissé ce feu crépitant s’éteindre de lui-même profitant jusqu’au bout de sa douce chaleur. Je sentais un vent nouveau souffler pour vous :)

Peurstransformées

Désormais il vous appartient de poser le premier pas vers plus de liberté. Et ce galet de couleur représente votre peur transformée. Il symbolise le tout premier pas, le premier acte que vous allez poser afin d’exprimer votre potentiel. Osez vous engager ! Osez jeter votre sac à dos par dessus votre mur de peurs.

Demandez-vous: Que puis-je faire pour moi aujourd’hui qui m’aide à apprivoiser au moins l’une de mes peurs ? Quel acte, même petit, me rapprochera un peu de plus de mes rêves ?

Gardez ce galet à portée de main, à portée de coeur. Il vous accompagnera tel un compagnon de route protecteur veillant sur vos rêves, vous invitant à faire face à vos peurs, toutes vos peurs, qu’elles soient petites ou grandes, pour qu’enfin elles ne vous empêchent plus de vivre la vie que vous vous êtes promis.

Vos rêves

Une dernière chose: Je vous propose de créer une boite à victoires, une boite à ressources, une boite à bonheur, bref, quel que soit le nom que vous lui donniez, ce coffre aux trésors doit contenir ce qui vous anime, vos ressources, vos qualités, vos rêves, etc…

Voici le mien. C’est un coffret que je remplis régulièrement de jolis galets sur lesquels je note tout ce qui constitue les ressources sur lesquelles je peux compter pour réaliser mon potentiel. Qualité, Valeur, Personne-ressource, Compétence, etc… Je garde ainsi dans ce coffret, un précieux rappel de ce qui m’anime, de ce qui fait ma force et mon authenticité. Et il m’arrive de temps à autre de l’ouvrir lorsque je me sens chahutée par la vie et que ces remous me font croire que je ne suis pas capable de les affronter. Je plonge alors mes mains dans cette réserve de ressources qui constitue le trésor de ma richesse intérieure.

Et pour terminer cette brûlante chronique, et comme dirait notre ami Jacques, je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et la furieuse envie d’en réaliser quelques-uns !

Belle continuation à tous !

Capture d’écran 2014-10-30 à 16.19.36

 

Merci à vous !

Alors que je cultive mon bonheur tout en étant ballotée par des vents contraires (la vie quoi), Kama prod et les organisateurs du Printemps de l’Optimisme -  me demandent de répondre à ces quelques questions: Qu’est-ce que pour moi la GRATITUDE ? Et envers qui ou quoi suis-je RECONNAISSANTE ?

Le coeur à fleur de peau, je vous dédie donc cette petite vidéo à vous Mes Lect’Ors à qui je dois tant. Merci tout simplement.

Image de prévisualisation YouTube

 

Plus de vie…

Capture d’écran 2015-03-17 à 10.42.15

#1erpasvers+debonheur

Le maitre et le scorpion

scorpion_water-740x300

Voyant un scorpion qui se noyait, un maître décida de le retirer de l’eau, mais le scorpion le piqua. Il lâcha alors le scorpion qui retomba à l’eau. Le maître tenta à nouveau de le retirer de l’eau, mais le scorpion le repiqua une deuxième fois.
Un moine qui observait la scène se rapprocha du maître et dit:
- Excusez-moi maître, ne voyez-vous qu’à chaque fois que vous retirez le scorpion de l’eau, il vous pique ?
Le maître répondit:
- La nature du scorpion est de piquer. Cela ne va pas changer ma nature qui est d’aider.
Avec l’aide d’une feuille d’arbuste, le maître retira le scorpion de l’eau sans se faire piquer, sauvant ainsi sa vie.
Puis il dit au moine:
- Ne change pas ta nature si quelqu’un te fait du mal; prends seulement plus de précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le Créent. Quand des événements te présentent mille raisons de pleurer, montre que tu as mille raisons de Sourire. Préoccupe-toi plus de ta Conscience que de ta réputation, parce que ta Conscience est ce que tu Es vraiment, alors que ta réputation est seulement ce que les autres pensent de toi. Et ce que les autres pensent de toi, cela ne t’appartient pas.

Soyez insatiables, soyez fous !

Capture d’écran 2015-03-14 à 08.25.19

Lu et approuvé

succes

Les saisons de la vie

photo-fleurs-neige-600x222Alors que le Printemps prépare son entrée en scène et que l’hiver joue son dernier acte, j’avais envie de vous offrir ce court extrait de mon livre Cultivez votre bonheur !

« Tombe la neige » parle de ces hivers que nous traversons parfois et où nos températures intérieures se rafraichissent. L’hiver fait partie du Cycle de la vie et nul ne peut y échapper. Nous rêvons d’un printemps de renaissance et d’un été de récolte, mais il nous faut d’abord accepter le désengagement imposé par l’hiver.

Loin d’être un sacrifice, cette introspection est une opportunité unique de nous reconnecter à notre identité profonde, de soigner nos blessures intimes.

Tombe la neige

Les premiers flocons tourbillonnent derrière nos fenêtres et, déjà, l’envie irrépressible d’aller se terrer au fond de son lit et d’hiberner se fait sentir. Comme anesthésiés par le froid sibérien, nous entrons dans une grande phase d’introspection. L’hiver s’installe. L’ère du « désengagement » commence.

On se détache, on se replie, on se retire. On veut être « en paix ». Seul. Plus de projets, plus de motivation, hormis celle de dormir et de se cocooner. Au cours de cette période, plus ou moins longue, on se coupe volontairement du monde et de son brouhaha. C’est une période de jachère, décisive, où la terre se repose et reprend des forces pour de futures et abondantes récoltes. Mais c’est aussi un moment de guérison, où l’on panse ses blessures intérieures, où l’on pardonne, où l’on se pardonne, et l’on apprend à écouter le chant de son âme… Un temps de redécouverte de son histoire personnelle, de son intime.

Au cœur de son écrin de solitude, petit à petit, on se reconstruit, se sécurise, se reconnecte à la source de son humanité. Cette secrète bienveillance donnera naissance à de nouvelles valeurs, une nouvelle motivation, semences d’une nouvelle identité.

Puis un beau matin, nos yeux se posent sur un fragile bourgeon délicatement accroché à une branche encore nue. Une brise légère se lève. Quelque chose a changé…

Et vous ? Dans quelle saison de votre vie, êtes-vous ?

Découvrez les 4 saisons de la vie dans le livre Cultivez votre bonheur

capture-decran-2014-02-13-a-09.40.45

12345...34

petiterose29 |
Soeurs de Coeur, journal de... |
POINTS DE SUSPENSION ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ahosanna
| petits mots etc
| imhere