Archive | ACTU DU MOMENT Flux RSS de cette section

lu et approuvé

1011213_10152843934829271_3773431565077042443_n

Paris, dimanche 19 octobre 2014

Objet: Contrat d’édition 2ème livre

Lu et Approuvé,

Sophie Machot

Atelier « Le Souffle du Bonheur »

Capture d’écran 2014-10-14 à 17.12.20

Je co-animerai l’atelier

« LE SOUFFLE DU BONHEUR »

avec Gregory Gerreboo

Professeur certifié en technique Alexander (respiration)*, praticien pneumacorps, enseignant d’art dramatique à l‘université de Berkeley aux États-Unis, comédien, animateur d’ateliers sur la voix et la prise de parole en public et professeur à l‘École de Comédie Musicale de Paris.

Capture d’écran 2014-10-15 à 10.35.31

Programme:
« Libérer votre respiration, trouver votre voix (et votre voie), donner une nouvelle dynamique à votre projet de vie, vos rêves et votre quotidien tel est le programme que nous vous proposons de vivre et de partager dans un petit paradis niché au coeur du XIVème arrondissement à Paris. Des exercices simples pour retrouver votre souffle, celui qui libère, celui qui révèle. »

Objectifs:
♦ Retrouver sa respiration naturelle
♦ Libérer son souffle et ses tensions musculaires
♦ Apprendre à gérer son stress grâce à la respiration
♦ Faire un état des lieux de son Bonheur
♦ Apprendre à semer en soi les graines de l’estime de soi et de l’optimisme
♦ Découvrir dans quelle saison de sa vie l’on se trouve et en tirer les bons enseignements

Capture d’écran 2014-10-15 à 08.49.59Lieu: 31, rue de Gergovie 75014 PARIS
Horaires: 11h-17h (accueil à partir de 10h45)
*pause déjeuner non incluse dans le tarif. Possibilité d’apporter son repas ou de déjeuner dans le quartier.

Tarif: 80 euros    Réservations: 06 80 15 70 78 – sophie.machot@sfr.fr

*Définition de la technique Alexander: Enseigne les procédures qui nous aident à changer nos habitudes et à réduire les tensions inutiles dans toute activité. Nous développons ainsi nos capacités et notre potentiel par un meilleur « usage de soi ».  (source APTA)

Capture d’écran 2014-10-15 à 09.01.32

Conférence « Cultivez votre Bonheur ! » au Symposium international de Biarritz

Capture d’écran 2014-09-12 à 16.06.16

Je suis heureuse de vous annoncer que j’animerai ma conférence « Cultivez votre bonheur ! » au  Symposium international « Recherche d’avant-garde et synergie » à Biarritz, le samedi 22 novembre à 11h. Cette année, le thème est conSacré au Féminin Sacré.

Cet évènement est organisé par l’Oeuvre Ithurria (dédiée à l’enfance handicapée et fragilisée). Trois jours de conférences, de rencontres, d’ateliers pour continuer de poser pierre après pierre les fondations d’une nouvelle dynamique. Celle en faveur d’un avenir plus juste où l’humain est remis au centre de nos priorités.

Je remercie Béatrice Bonin, ainsi que Christophe Chenebault (mon AngeTerrien !) de me permettre de vivre ces moments que je sais être les prémices d’une nouvelle force qui nous pousse à vouloir « Changer le monde ». Un monde épuisé, maltraité, mitraillé. Un monde qui pourtant contient en son sein toutes les forces et ressources nécessaires pour faire de cette vie sur Terre une vie de grâce et d’amour où chacun à sa juste place.

Le chemin s’annonce escarpé, la destination lointaine et pourtant un vent nouveau se lève. Celui du « c’est encore possible ». Et c’est avec nos voiles gonflées, les mains agrippées à la barre que chaque jour, nous nous éveillons un peu plus à ce que nous avions perdu, notre humanité.

Je vous souhaite une belle journée à tous.

La chaîne « Cultivez votre Bonheur » est née !

Image de prévisualisation YouTube

La chaîne « Cultivez votre Bonheur » est née à environ 1h30 du matin. Elle va bien et pèse 1 petite vidéo. Sa maman va bien aussi. Certes un peu fatiguée après tant d’efforts pour comprendre comment marche ce foutu #@!%@&!# mais elle est fière de vous présenter son premier chef d’oeuvre cinématopratique: La « bande annonce » du livre « Cultivez votre Bonheur ! »

Bref, un pas après l’autre…

Croire que c’est possible

http://www.dailymotion.com/video/x24964s

Ce matin, j’étais invitée sur Europe 1 pour la promo de mon livre dans la matinale de Jean-Philippe Balasse.

Sur ma liste des 101 JE VEUX, ce rêve n’apparait pas. Non pas que cela ne me fait pas rêver mais tout simplement je ne me suis jamais projetée aussi loin.

Comme quoi… Merci la vie !

Post Scriptum: D’ailleurs soit dit en passant, si j’avais réellement pris conscience de ce qu’il m’arrivait, je ne serais pas venue déguiser en néons de salle d’attente

et j’aurais fait péter mon livret A pour une coiffure et un peu de maquillage ! Mais quelle idée aussi de mettre une caméra dans un studio de radio !

Oh Capitaine ! Mon Capitaine !

afficheJe suis un peu triste ce matin, je l’avoue, en apprenant la mort de Robin Williams. Un peu choquée aussi. Il se serait suicidé. Lui qui incarnait pour beaucoup « l’homme le plus drôle au monde » est parti emporté par le désespoir.

Au delà de l’acteur de génie qu’il était et de l’homme que j’aurais adoré connaitre, il restera pour moi, le John Keatin du sublime chef d’oeuvre « Le cercle des poètes disparus ». Ce professeur de lettres qui incite ses élèves à avoir leur propre regard, à écouter leurs émotions, à les exprimer, à sortir du rang, à marcher à contre-temps et à contre-courant, à être libre d’être qui ils sont et non ce que l’on voudrait qu’ils deviennent, à laisser émerger la créativité qu’ils ont en eux, à oser ne pas se conformer aux règles imposées par cette société des années 60 et surtout à avoir une vision du monde différente, à prendre de la hauteur.

cercle-des-poetes-disparus-1989-01-gEt soudain, je me demande: « Qu’en est-il pour nous aujourd’hui en 2014 ? Sommes-nous réellement libre d’être qui nous sommes ? De vivre selon nos valeurs ? De réaliser ce pour quoi l’on est destiné ? Nos écoles sont-elles si différentes ? Ne passe-t-on pas à côté de notre vie par crainte de sortir de ce conformisme-cocon dans lequel on se sent si protégé car accepté ? Et quelle est notre vision du monde ? Par quel angle le regardons-nous ? Qui monte sur la table ? Qui prend de la hauteur ? »

Ces questions me hantent alors que mes yeux se posent sur mon clavier. Serais-je de celles et ceux qui oseraient monter sur la table et crier « Oh Capitaine ! Mon Capitaine ! » ?

Mon coeur répond oui. Ma raison raisonne… Je rêve de rencontrer un Capitaine. Quelqu’un qui me prendrait par la main pour m’aider à monter sur la chaise puis sur la table. Quelqu’un qui m’aiderait à agrandir ma vision du monde. cercle-des-poetes-disparus-1989-07-g

Mais finalement n’existe-t-il pas déjà ce professeur ? En chacun de nous ? Ne serait-il pas tout simplement la représentation symbolique de notre propre foi en un avenir plus juste, plus doux. Écoutez-le, il vous appelle. Il vous invite à ouvrir votre coeur et votre âme à plus d’humanité.

 

DEAUVILLE FESTIVAL: THE ACTOR ROBIN WILLIAMS

Je suis un peu triste ce matin, je l’avoue. Robin Williams est parti. Il a pris de la hauteur. Pas celle que l’on aurait voulu. Mais peut-être que de là-haut désormais, il voit les choses telles qu’elles sont réellement et se sent enfin et pour toujours, en paix.

Adieu Mon Capitaine.

(*Pour voir ou revoir la célèbre scène, cliquetez-ici: « Oh Capitaine ! Mon Capitaine ! »)

Crâneuse d’été !

patrice-leconte

Dans la série « Crâneuse d’été », je vous l’accorde, je suis en passe de devenir championne olympique, et ça va pas aller en s’arrangeant ! En même temps je défie quiconque de rester insensible à ce genre de mail !

Capture d’écran 2014-08-11 à 14.23.17

Je tiens à informer mes chers Lect’Ors que j’ai, bien évidemment, reçu son plein consentement pour mettre ce message sur mon blog…

Bon, je file, je dois aller tremper mes chevilles qui ont soudainement triplées de volume.

Rhôôô, ça va, pas d’panique ! Je ne suis pas prête de prendre le melon d’autant qu’on ne cesse de me le faire épépiner depuis des semaines.

Je rappelle les faits: Je ne suis ni à Ibiza, ni à NY, ni à Saint Tropez. Je suis en camping à Carcans. Mon activité principale se résume à épépiner les tomates, les melons, les concombres…  À rincer les maillots de bain après la plage avant de courir après les adolinquantes filles qui courent après les garçons qui courent après les conneries… Pas de risque donc de décoller dans un ailleurs pailleté inaccessible… Et c’est tant mieux !

… Mais qu’est-ce que c’est bon quand même !

PS: Par ce billet, j’inaugure la rubrique « Ils ont aimé ». De chouettes messages d’amour reçus de-çi de-là et qui font chaud au coeur ! MERCI !

On s’en fout parce que moi je vais sur EUROPE 1 !

europe-1-aurait-elle-deja-sauve-sa-saison,M137902

Oyé Oyé ! Je serai dans la matinale d’Europe 1 animée par Jean-Philippe Balasse le vendredi 22 août à 6H45. Certes c’est un peu tôt mais il n’y a pas d’heure pour parler bonheur, non ?!

Alors comment vous dire… Hilarité délirante, gesticulation démentielle et exultation débordante ne sont que de bien pâles euphémismes pour décrire la scène effroyable à laquelle LaPetite et TheBff sont contraintes d’assister.

Il pleut des cordes ? C’est pas grave ! JE VAIS SUR EUROPE 1 ! La hotte de la cuisine s’est effondrée, on s’en fout ! JE VAIS SUR EUROPE 1 ! Le rideau de la chambre qui cachait le peu d’intimité accordée en situation de colocation estivale s’est fait la malle, et alors ?! Rin n’a fout’, JE VAIS SUR EUROPE 1 ! Les adolinquantes rient, pleurent, rient, pleurent, pleurent, crient, chouinent, pleurent, rient, rient, rient (bien trop fort) et aussi pleurent… parce qu’elles n’ont plus de forfait ou parce que leurs nouveaux « copains » qu’elles trouvaient, trois minutes plus tôt, « tous moches, associaux, inintéressants et délinquants primaires » leur apparaissent subitement comme des êtres de perfection, coeur de leur vie « pour toujours et à jamais », à qui on les arrache – horribles êtres malfaisants que nous sommes – juste un quart d’heure avant leur départ définitif. Drame, vallée des larmes, tentatives d’évasion… Ah ! les joies des vendredis soirs au camping ! Mais c’est pas grave parce que moi je suis INVITÉE sur EUROPE 1… de 6h45 à 6h56 le vendredi 22 août 2014 !

Quoi ?!… Pardon ?… Non, pourquoi ? Vous avez bien lu…. de 6h45 à 6h56.

Ben quoi ?! Faut un début à tout, non ? …. JALOUX !

Cette chronique est officiellement décrétée comme étant le deuxième épisode de la saga « Des Vacances presque parfaites… même sous la pluie ! » (Si!)

Ancrez en vous les sensations d’été !

10352293_10152653523159271_5824636996896498070_n-1« Alors que Morphée relâche peu à peu son étreinte nocturne pour laisser place au flamboyant règne d’Hélios, le dieu Soleil, une brise câline se faufile discrètement par l’entrebâillement des jalousies de votre chambre encore épargnée pour un temps de la moiteur des chaleurs estivales. Par petits souffles murmurés, elle vous invite à vous éveiller aux exquises promesses d’une journée d’été. A mi-chemin entre inconscience et renaissance, vous sentez un furtif frisson galopé le long de votre dos et finir sa folle remontée à l’orée de votre nuque. Cette sensation de saisissement vous enchante et vous attire un peu plus vers l’éveil. Puis un rayon de soleil taquin s’amuse à vous chatouiller les paupières. tumblr_m2r77q3TMi1r0ezqso1_500Encore protégé de l’astre souverain que l’on devine déjà haut dans le ciel cristallin, les yeux à demi-clos, le corps alangui et l’esprit étourdi par les vapeurs d’un rêve qui s’évapore – ne laissant que l’étrange impression d’avoir vécu un « ailleurs » – vous vous étirez dans un ravissement félin et cherchez un peu de fraicheur aux endroits oubliés de votre écrin. Au loin, les cigales – facétieuses divas – craquettent et rythment de leur chant-métronome les secondes qui s’égrènent dans la langueur d’un matin d’été. C’est alors qu’une délicate odeur de café mélangée aux effluves caramélisées d’un pain brioché tout juste grillé s’invite à son tour dans la danse matinale et caresse vos sens exhalés. Paresse et quiétude s’entremêlent et s’allient pour vous offrir l’extase de l’abandon suprême.tumblr_lj1yjmPOc41qdashzo1_500

A cet instant, tous vous sens sont en éveil. Pleinement ancrés dans le présent, votre corps et votre esprit ne font qu’un et un sentiment de paix et d’harmonie vous emplit. Vous vivez alors un état de grâce émotionnelle. Etat que l’on voudrait éternel et qui pourtant s’efface sitôt vécu.
Mais disparait-il vraiment ? Ne pourrions-nous pas le conserver, le graver en nous afin de ressentir encore et à tout moment ses bienfaits inestimables ? Ne pourrions-nous pas retrouver, au milieu du tumulte de la vie quotidienne, les sentiments de joie, de plénitude et de lâcher prise acquis pendant ces moments de pleine conscience ? Par chance, il semblerait que notre corps possède une mémoire émotionnelle reliée à chacun de nos sens qu’il nous serait possible de raviver intentionnellement comme l’on souffle sur les braises d’un foyer que l’on croit pourtant éteint…

…Pour découvrir la suite de l’article et apprendre à ancrer en vous les plus belles ressources de l’été, courrez chez votre marchand de journaux le plus proche – Simple Things n°3

Extrait de l’article « Les Sens de l’Été » du SIMPLE THINGS 3- Août 2014

Capture d’écran 2014-07-30 à 22.12.23

COSMOPOLITAN

Capture d’écran 2014-08-02 à 10.14.50

Être dans le Cosmo de la rentrée: Check ! Se dire que la vie recèle parfois bien des mystères et quelques surprises croustillantes ! Gracias <3

123

petiterose29 |
Soeurs de Coeur, journal de... |
POINTS DE SUSPENSION ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ahosanna
| petits mots etc
| imhere