C’est quoi le bonheur quand rien ne va plus ?

bienvenue_001

Bonjour, bienvenue dans ma vie. Entrez, je vous en prie ! Mais ne faites pas attention au désordre, je n’ai pas eu le temps de faire le ménage. Ici, tout est en pagaille. Tout est renversé.  Enchevêtré.
Alors s’il vous plait, regardez bien où vous posez les pieds car il y a des petits bouts de moi éparpillés un peu partout. Souvenirs, certitudes, sentiments, valeurs… tout est sans dessus-dessous. Mes repères sont portés disparus. Ils ne doivent pas être bien loin mais je n’arrive pas à remettre la main dessus. Un vrai capharnaüm !

Conséquences d’une série d’intempéries têtues que rien ne semble rassasier. Parfois une accalmie, l’oeil du cyclone, puis de nouvelles bourrasques, plus violentes les unes que les autres. Des tornades en séries. Tenez, pas plus tard que la semaine dernière, l’une d’entre elles dévastait tout, pulvérisait tout, emportant dans sa tourmente l’un des nôtres.
Je finissais à peine de colmater les fissures de mes murs porteurs. Ceux qui se sont écroulés l’année dernière. Pierre après pierre, je réparais encore les précédents dégâts quand soudain… Le chaos.

Plus rien n’est à sa place. Je vais devoir faire le tri, l’inventaire de ce qui tient encore debout, de ce qui peut être réparé et de ce que je dois abandonner.

Et puis, il y a cette question entêtante. « C’est quoi le bonheur quand rien ne va plus ? »
Il est où, le bonheur, il est où ? (Oui, je sais…Il est là). Mais là où exactement ? Là, à côté de moi ? Caché derrière mes larmes ? Dans le rire de ma fille ? Dans la douceur d’une nuit d’été ? Dans une gourmandise sucrée-salée ? Dans un sourire complice au coeur d’un eden méditerranéen ? Ou bien encore, dans la folie de mes indispensables et hilarantes amies ? Et si finalement, il se cachait, tapi en moi, en attendant des jours meilleurs ? Cessons-nous d’être heureux quand on pleure ? Quand on perd ? Quand tout nous manque ? Quand tout change ? Je ne sais pas. Je ne crois pas.

Et puis, il y a cette autre question perturbante. « Comment se fait-il que je n’aille pas plus mal que ça ? » Qu’est-ce qui me pousse à sourire, à aimer, à espérer, à profiter, à rire aux éclats, à agir, à avancer envers et contre tout, au milieu de ce chaos ? Qu’est-ce qui fait que j’aime cette vie à m’en damner ? Qu’est-ce qui me pousse à clamer toujours et encore « Et pourquoi pas ? » au lieu d’un tourmenté « mais pourquoi ? »

Et bien je crois que la réponse est simple et j’aurais été mal venue de ne pas la trouver. Elle tient en un mot, toujours le même: Bonheur. Le bonheur, celui que j’ai ancré en moi, que j’ai cultivé, arrosé, choyé, reconnu, voulu. Celui que je me suis tatouée sur la peau, que j’ai respiré jusqu’à l’asphyxie. Celui que je continue de boire à la source chaque jour. Celui que je sais reconnaitre lorsqu’il se faufile dans ma vie. Même lorsqu’il rentre par la petite porte. Celui qui me rend plus forte et résiliente. Ce bonheur que j’étudie et que je transmets avec passion. Avec mes mots (et mes maux), avec ma plume, avec ma voix. Avec mon coeur. Toujours.
Ce bonheur, somme de toutes ces grâces, de ces moments divins que je n’ai pas laissé filer et sans qui je ne pourrais affronter toutes ces intempéries.

Alors ne dit-on pas après la pluie, le beau temps ? Oui, c’est vrai. Mais parfois même lorsqu’il pleut, il fait bon vivre. Alors profitons ! J’ai soif de légèreté, de rire, d’insouciance, de désinvolture… Bienvenue dans ma vie ! Entrez, je vous en prie et trinquons ! Trinquons à l’espoir, à l’amitié, à l’amour, à l’avenir !  Le ménage attendra bien encore un peu…

Auteur :concentredebonheur

Auteur de "Cultivez votre Bonheur !" aux Editions Eyrolles. Coach de vie et formatrice en relations humaines, créatrice du blog « Concentré de Bonheur ».

PSIIIT ! PAR ICI !

Hé ! PSIIIT ! ABONNEZ-VOUS :)

12 Réponses à “C’est quoi le bonheur quand rien ne va plus ?”

  1. lucie
    19 août 2016 à 13:41 #

    Comme il est beau ce billet. Les vacances ont été pour moi l’occasion de bien trop de cogitations. Finalement quand je cuisine, je pense beaucoup moins. Est ce un mal ou un bien je ne sais pas. J’ai regardé défiler sur Facebook et instagram toutes ces photos de plages et de destinations de rêve. D’abord frustrée de ne pas pouvoir m’offrir ce bonheur, j’ai cherché où était le mien. S’il est bien une chose qui ne s’achète pas c’est l’amour. Et cet homme qui m’aime et que j’aime c’est ça le bonheur. Oui c’est la galère financièrement, oui en ce moment ma petite maman me manque cruellement, oui tout ne roule pas comme je le rêve. Alors j’apprends à me réjouir d’un petit déjeuner lecture, de ma jolie maison. J’en vis des bonheurs simples sans y faire toujours attention. Je vais relire ton premier livre je crois, carnet en main. Je t’embrasse fort et j’ai toujours en tête ton joli minois chez moi « chez les filles » !!!

  2. 19 août 2016 à 13:45 #

    Merci ma Lucie ! Que je t’aime fort. Vraiment fort. Tu es lumineuse et je suis heureuse que tu fasses partie de ma vie. Nous nous comprenons et nous nous retrouvons sur des thèmes que nous aimons passionnément. La lecture, la cuisine, l’amitié, l’optimisme, bref, un grand merci pour ton message qui me touche droit au coeur !

    À vite mon amie ! <3

  3. Francine
    19 août 2016 à 16:01 #

    Bon courage pour le ménage et le tri dans ta vie …la rentrée comme un ré-départ ! Câlin à ta fille
    Amicalement

    • 20 août 2016 à 16:13 #

      Merci Francine ! Le câlin à ma fille sera fait. Belle fin de journée à toi. À vite

  4. Claire
    19 août 2016 à 20:57 #

    Ton billet m’a particulièrement touché .
    Merci pour la danse de tes mots, pour ta fragilité et surtout pour ton optimisme terriblement contagieux .

    Je me suis procuré ton livre l’année dernière quand ma vie avait pris un tournant si violent que j’ai vécu comme en chute libre, tétanisée .
    Ta lumière et ta justesse m’ont aidé à atterrir en douceur et me reconnecter à mes instants de bonheur si précieux et si évidant au final.

    Aujourd’hui je remarque que mon ménage émotionnel est bien plus léger, la poussière et un coup d’aspirateur de temps en temps suffisent à rétablir l’équilibre . Alors merci !

    Je te souhaite sincèrement du courage pour le ménage qui t’attend, on se sent toujours grandit et neuf après un grand nettoyage de printemps il parait ;) .

    Bisette

    • 20 août 2016 à 11:37 #

      Un grand merci Claire pour ton message qui m’est très précieux. Il me touche profondément et je t’en remercie.
      Je suis également touchée que mon livre ait pu t’accompagner dans un moment douloureux et t’aider un peu à tenir bon. Tu viens de lui donner toute sa raison d’être. Merci donc.
      Je m’en vais faire mon ménage qui sera très certainement moins difficile à faire que je ne le pense.

      À vite
      bisette

  5. Marion Petit
    20 août 2016 à 11:04 #

    Le bonheur ne serait-ce pas tout simplement la Vie avec ses bons et ses mauvais côtés, ses piquants et ses douceurs ?

    Merci pour ton billet, tout en discrétion, et je suis là si tu veux.

    Je t’embrasse

    • 20 août 2016 à 11:38 #

      Merci Marion pour ta bienveillance et ton soutien. Je crois qu’effectivement tu as bien défini le bonheur: avec ses bons et mauvais côtés, avec ses piquants et ses douceurs.

      Belle journée toi
      À vite bisous

  6. Au Café des Pipelettes
    21 août 2016 à 21:43 #

    Le bonheur ne résiderait-il pas aussi dans notre capacité à nous émouvoir devant la jolie plume d’une inconnue ? Votre billet a fait sourire mon petit coeur l’espace de quelques minutes et l’a gonflé d’un espoir tout chaud ! Je vous en remercie <3

    J'étais en recherche d'inspiration pour ma publication de demain matin et je crois l'avoir trouvée. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je mettrai le lien de votre article sur ma page.

    Je vous souhaite le meilleur pour le ménage qui vous attend.

    Delphine

    • 21 août 2016 à 22:51 #

      Je suis vraiment touchée par votre message Delphine, et par le fait que vous vouliez mettre cet article qui me tient à coeur en lien dans votre publication. Un grand merci donc. Le bonheur réside également dans la générosité et la bienveillance dont vous faites preuve. Je vous souhaite le meilleur

      Belle soirée à vous

  7. Yassine
    1 septembre 2016 à 18:49 #

    Le problème est que le bonheur il faut cultiver à l’intérieur, alors que beaucoup de personnes passent leurs vies à penser pouvoir le cultiver à l’extérieur à travers les possessions, l’agent, et les plaisirs sensoriels, alors qu’il faut chercher à l’intérieur de nous ce qui nous rends vraiment heureux mais avant il faut croire qu’on peut être heureux, et qu’on a besoins d’avoir rien pour l’être.

  8. Freddy
    2 septembre 2016 à 10:14 #

    Bonjour,

    J’ai l’impression de me retrouver avec un peu de retard dans votre récit, dans vos articles, dans vos publications et dans votre livre. J’ai combattu et vaincu trois cancers avant de comprendre moi aussi à 47 ans, que le bonheur était là, tout prêt dans ma vie de tous les jours, dans mon quotidien, dans mes activités, et non pas forcément comme je l’ai fait durant des années dans mes voyages au bout du monde, non pas aux USA où j’y ai vécu 2 années, ou en Russie ou j’y ai vécu également plusieurs années. bref, pas entre deux avions ou en parcourant le monde pour ma carrière à travailler 17 heures par jour sans vie de famille, sans aucune attache. Aujourd’hui, je me suis lancé moi aussi dans l’écriture d’un e-book tout d’abord car je ne suis pas un grand littéraire, puis j’ai également créé un blog, http://accomplirsondestin.com/, dans lequel, je parle de l’abondance, de comment se créer la vie de ses rêves face aux difficultés de la vie. Naturellement il n’a pas la maturité de votre blog, mais j’espère bien arriver à faire passer des messages et aider moi aussi les gens qui se cherchent qui souhaite du mieux dans leur vie malgré les difficultés de la vie et croyais moi, j’en ai surmonté, mais aujourd’hui, moi aussi je nage dans le bonheur. Merci encore et très belle journée à vous. Freddy

Répondre à Au Café des Pipelettes

petiterose29 |
Soeurs de Coeur, journal de... |
POINTS DE SUSPENSION ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ahosanna
| petits mots etc
| imhere